Les 11 secrets qui font un bon dirigeant – Napoléon Hill

En ce moment, je lis un livre de Napoléon Hill : Réfléchissez et devenez riche

REFLECHISSEZ-ET-DEVENEZ-RICHE-Napoléon-HILL

J’ai trouvé un passage de ce livre très intéressant, qui nous donnes les secrets pour être un bon dirigeant, ce passage fais référence au chapitre 7 : La sixième étape vers la richesse, l’élaboration des plans.

Dans notre monde on a deux types de personnes, les dirigeants et les dirigés, il n’appartient qu’à vous de savoir dans quelle catégorie vous désirez appartenir.

Il y a deux façon de diriger : la première, et de loin la plus efficace, s’exerce avec le consentement et la sympathie des dirigés ; la seconde est imposée par la force, sans consentement si sympathie.

Les 11 secrets qui font un bon dirigeant

  1. Le courage à toute épreuve : Aucun subordonné ne désire être dirigé par un chef qui manque de confiance en soi et de courage. Aucun subordonné intelligent ne sera dominé longtemps par un tel dirigeant.
  2. La maîtrise de soi : Celui qui n’est pas capable de se maîtriser ne pourra jamais maîtriser les autres. La maîtrise de soi est un puissant exemple que le plus intelligent des subordonnés voudra retenir.
  3. Un sens aigu de la justice : S’il n’a pas un sens aigu de la justice et de l’équité, un dirigeant ne pourra commander longtemps ni conserver le respect de ceux qu’il dirige.
  4. La sûreté dans la décision : Celui qui hésite à prendre une décision montre qu’il n’est pas sûr de lui et ne peut donc diriger les autres avec succès.
  5. La précision des plans : Le bon dirigeant doit planifier son travail et travailler son plan. Un patron qui agit à l’aveuglette, sans plan précis et facile à exécuter, est semblable à un bateau sans gouvernail. ‘Tôt ou tard, il s’échouera.
  6. L’habitude d’en faire plus que les autres : Un bon dirigeant désire toujours en faire plus qu’il n’en demande à ses subordonnés.
  7. Une personnalité irréprochable : La fonction de dirigeant exige le respect Les subordonnés ne respecteront pas celui dont la personnalité n’est pas irréprochable.
  8. La sympathie et la compréhension : Le bon dirigeant doit éprouver de la sympathie pour ceux qu’il dirige et essayer de comprendre leurs problèmes.
  9. Le respect du détail : Pour réussir, un bon dirigeant ne devra négliger aucun des détails inhérents à sa charge
  10. La volonté d’assumer toute la responsabilité : Un dirigeant est responsable des erreurs et des fautes de ses subordonnés. S’il essaie d’esquiver cette responsabilité, il ne restera pas longtemps en place. Si un subordonné commet une erreur et se montre incompétent, son patron doit se considérer lui-même comme fautif.
  11. La coopération : Un patron, pour réussir, doit comprendre et appliquer le principe de l’effort en commun, être capable d’obtenir de ses subordonnés qu’ils fassent de même. La direction appelle le pouvoir, et le pouvoir demande la coopération.

Celui qui appliquera ces onze principes réussira.

Vous pourrez aussi savoir en lisant dans le même chapitre de ce livre, pourquoi certains dirigeants échouent-ils?

par - [-]
Prix: -

Ce livre de Napoléon Hill : Réfléchissez et devenez riche est un ami pour celui qui veux apprendre comment faire pour trouver des opportunités, des idées afin de s’enrichir avec son talent, son savoir faire et en s’entourant des meilleurs dans les domaines dont il a besoin pour accompli son rêve avec foi et gratitude, au travers d’histoire, de témoignage, de rencontres que l’auteur à mis plus de 50 ans à regrouper.

Publié par

Tony

Autodidacte dans le développement web, j'ai depuis le mois d'avril 2015 commencé mon développement personnel, à la suite de mes recherches, lecture, séminaire, Dieu change ma vie est née.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.